Italiano Español Nederlands Français
Home
Version imprimable Suggérer par mail


“Une société qui ne met pas en valeur les grands-parents est une société sans avenir”.

***** 

“Ne désespérons pas à cause de nos limites, mais ne renonçons pas non plus à chercher la plénitude d’amour et de communion qui nous a été promise”.

***** 

“Aucune famille n’est une réalité céleste et constituée une fois pour toutes, mais la famille exige une maturation progressive de sa capacité d’aimer”.

*****

“Lorsque la famille accueille et va vers les autres, surtout vers les pauvres et les abandonnés, elle est symbole, témoignage, participation de la maternité de l’Église”.

*****

“Lorsque la famille accueille et va vers les autres, surtout vers les pauvres et les abandonnés, elle est symbole, témoignage, participation de la maternité de l’Église”.

*****

"Il faut que le cheminement spirituel de chacun l'aide à ‘se défaire de ses illusions' sur l'autre, à cesser d'attendre de cette personne ce qui est uniquement propre à l'amour de Dieu".

*****

“Émus par la joie du don, petit Enfant de Bethléem, nous te demandons que tes pleurs nous réveillent de notre indifférence, ouvrent nos yeux devant celui qui souffre”.

***** 

“En cet Enfant, Dieu nous invite à prendre en charge l’espérance”.

***** 

“Parce que la foi ne se réduit pas seulement à une idée ou à une doctrine, nous avons besoin, tous, d’un cœur de mère, qui sache garder la tendresse de Dieu et écouter les palpitations de l’homme”.

***** 

“Il y a un point où l’amour des conjoints atteint sa plus grande libération et devient un lieu d’autonomie saine : lorsque chacun découvre que l’autre n’est pas sien, mais qu’il a un maître beaucoup plus important, son unique Seigneur”.

***** 

“Les joies les plus intenses de la vie jaillissent quand on peut donner du bonheur aux autres, dans une anticipation du ciel”.

***** 

“L’amour ouvre les yeux et permet de voir, au-delà de tout, combien vaut un être humain”.

***** 

“L’amour fait confiance, il préserve la liberté, il renonce à tout contrôler, à posséder, à dominer”.“L’amour fait confiance, il préserve la liberté, il renonce à tout contrôler, à posséder, à dominer”.

***** 

“L’amour cohabite avec l’imperfection, il l’excuse, et il sait garder le silence devant les limites de l’être aimé”.

***** 

“Si nous acceptons que l’amour de Dieu est inconditionnel, que la tendresse du Père n’est ni à acheter ni à payer, alors nous pourrons aimer par-dessus tout, pardonner aux autres, même quand ils ont été injustes contre nous”.

***** 

Il faut prier avec sa propre histoire, s’accepter soi-même, savoir cohabiter avec ses propres limites, y compris se pardonner, pour pouvoir avoir cette même attitude envers les autres”.

***** 

“Il ne faut jamais terminer la journée sans faire la paix en famille”.

***** 

“L’indignation est saine lorsqu’elle nous porte à réagir devant une grave injustice, mais elle est nuisible quand elle tend à imprégner toutes nos attitudes devant les autres”.

***** 

“Entrer dans la vie de l’autre, même quand il fait partie de notre vie, demande la délicatesse d’une attitude qui n’est pas envahissante, qui renouvelle la confiance et le respect. L’amour, plus il est intime et profond, exige encore davantage le respect de la liberté, et la capacité d’attendre que l’autre ouvre la porte de son cœur”.

***** 

“L’amour n’œuvre pas avec rudesse, il n’agit pas de manière discourtoise, il n’est pas dur dans les relations. Ses manières, ses mots, ses gestes sont agréables et non pas rugueux ni rigides”.

***** 

“Pour pouvoir comprendre, excuser, ou servir les autres avec le cœur, il est indispensable de guérir l’orgueil et de cultiver l’humilité”.

*****

“Certains se croient grands parce qu’ils sont plus instruits que les autres, et ils s’appliquent à être exigeants envers eux et à les contrôler ; alors qu’en réalité ce qui nous grandit, c’est l’amour qui comprend, protège, sert de rempart au faible”.

*****

“Alors que l’amour nous fait sortir de nous-mêmes, l’envie nous porte à nous centrer sur notre moi. Le véritable amour valorise les succès d’autrui, il ne les sent pas comme une menace, et il se libère du goût amer de l’envie. Il accepte que chacun ait des dons différents et divers chemins dans la vie”.

*****

“L’amour n’est pas seulement un sentiment ; il doit se comprendre dans le sens du verbe ‘aimer’ en hébreu : c’est ‘faire le bien’”.

*****

“L’amour a toujours un sens de profonde compassion qui porte à accepter l’autre comme une partie de ce monde, même quand il agit autrement que je l’aurais désiré”.

***** 

“Si nous ne cultivons pas la patience, nous aurons toujours des excuses pour répondre avec colère, et en fin de compte nous deviendrons des personnes qui ne savent pas cohabiter, antisociales et incapables de refréner les pulsions, et la famille se convertira en champ de bataille”.

*****

“Si nous ne cultivons pas la patience, nous aurons toujours des excuses pour répondre avec colère, et en fin de compte nous deviendrons des personnes qui ne savent pas cohabiter, antisociales et incapables de refréner les pulsions, et la famille se convertira en champ de bataille”.

*****

“Il s’agit de cela : être une Église ‘en sortie’, de ne pas avoir peur de sortir et de se dépenser aussi quand il semble que nous nous anéantissons, de nous perdre derrière les plus petits, les oubliés, ceux qui vivent dans les périphéries existentielles”.

*****

“Nous pouvons succomber à la tentation de penser que la sainteté est seulement pour quelques-uns. Cependant, nous sommes tous appelés à être des saints en vivant avec amour et en offrant un témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes, là où chacun se trouve”.

*****

“Cela nous fera du bien de repasser de nouveau dans notre cœur ce que nous avons entendu lorsque nous étions jeunes en rappelant les paroles du poète : que ‘l’homme conserve ce qu’il a promis lorsqu’il était enfant”.

*****

“Plaçons ce temps sous la protection de la Vierge Marie. Femme de l’écoute et de la mémoire, qu’elle nous accompagne pour reconnaître les traces de l’Esprit afin que, avec empressement, entre rêves et espérances, nous accompagnions et stimulions nos jeunes afin qu’ils ne cessent pas de prophétiser”.

*****

“Le don de l’écoute sincère, priante et le plus possible sans préjugés ni conditions nous permettra d’entrer en communion avec les diverses situations que vit le Peuple de Dieu. Écouter Dieu, pour écouter avec lui le cri des gens ; écouter les gens pour respirer avec eux la volonté à laquelle Dieu nous appelle”.

*****

“Soyons attentifs et veillions bien à ce que ne prévale pas la logique de l’auto-préservation et de l’autoréférentialité, qui finit par faire devenir important ce qui est secondaire et secondaire ce qui est important”.

*****

Les jeunes nous demandent et exigent un dévouement créatif, une dynamique intelligente, enthousiaste et pleine d’espérance, et que nous ne les laissions pas seuls aux mains de tant de marchands de mort qui oppriment leur vie et obscurcissent leur vision”.

*****

“Les jeunes, qui sont le fruit de nombreuses décisions prises dans le passé, nous appellent à prendre en charge avec eux le présent, en nous engageant davantage et à lutter contre ce qui, de toutes les façons, empêche leur vie de se développer avec dignité”.

*****

“L’espérance nous demande de travailler pour renverser les situations de précarité, d’exclusion et de violence, auxquelles sont exposés nos enfants”.

*****

L’espérance nous interpelle, nous déplace et rompt avec le conformisme du ‘on a toujours fait ainsi’”.

***** 

“Nos jeunes seront capables de prophétie et de vision dans la mesure où, désormais adultes ou âgés, nous sommes capables de rêver et ainsi de rendre contagieux et de partager les rêves et les espérances que nous portons dans notre cœur”.

***** 

Combien de tombeaux attendent aujourd’hui notre visite ! Combien de personnes blessées, y compris des jeunes ont scellé leur souffrance “en mettant une pierre dessus”. Avec la force de l’Esprit et la Parole de Jésus, nous pouvons déplacer ces blocs de pierre et faire entrer des rayons de lumière dans ces recoins de ténèbres”.

*****

Ne restons pas à l’écart des lieux de souffrance, d’échec et de mort. Dieu nous a donné un pouvoir plus grand que toutes les injustices et les fragilités de l’histoire, plus grand que notre péché : Jésus a vaincu la mort en donnant sa vie pour nous”.

*****

L’Église sans le témoignage n’est que du vent”.

*****

Chers jeunes, soyez des pèlerins sur la route de vos rêves”.

*****

Les rêves te réveillent, t’emmènent plus loin, ce sont les étoiles les plus lumineuses, celles qui indiquent un chemin différent pour l’humanité”.

 

Site de la Communauté missionnaire Redemptor hominis