Vie consacrée en Afrique/9



POUR UNE COLLABORATION FRUCTUEUSE

Le Guide de la vie consacrée présenté au Grand Séminaire de Yaoundé


Une affluence significative a caractérisé, le 24 novembre dernier, la rencontre organisée par le Grand  Séminaire de
l'Immaculée Conception de Nkolbisson (Yaoundé), à l'occasion de la Conférence-présentation aux religieux et religieuses, formateurs ecclésiaux, prêtres, scolastiques et grands séminaristes, de l'ouvrage Se réjouir du don de Dieu. Petit guide de la vie consacrée de Silvia Recchi.

L'ouvrage, publié dans la collection "Cahier de Réflexion" de la Communauté Redemptor hominis a été présenté, par plusieurs intervenants, à environ 250 participants, parmi lesquels S. E. Mgr Adalbert Ndzana, Évêque de Mbalmayo. Les auditeurs ont eu l'occasion de découvrir en même temps la création de la nouvelle section française du site web de la Communauté; en effet, c'est bien ce site qui avait publié, en d'autres langues, la rubrique "Connaître la vie consacrée" avec plusieurs textes recueillis et développés ensuite dans le Guide.

Progresser dans la spiritualité de communion

Le Recteur du Grand Séminaire, l'Abbé Alain Philippe Mbarga, avec l'équipe de ses collaborateurs, a voulu être le promoteur de cette rencontre, dans le cadre d'une formation des candidats au ministère sacréL’Abbé Alain Philippe Mbarga, Recteur du Grand Séminaire soucieuse de faire connaître la richesse des charismes dans l'Église et d'en promouvoir le respect ainsi qu'une collaboration plus grande entre religieux, religieuses et clergé.

Sont connues, en effet, les tensions qui marquent souvent le travail pastoral dans les différents milieux ecclésiaux; tensions provoquées surtout par la non connaissance des charismes de la vie consacrée et leurs exigences.

Dans son mot de bienvenue, le Recteur a voulu souligner l'impact de ce dialogue sur la vie de l'Église, en s'appuyant sur les documents du Magistère, notamment l'exhortation Pastores dabo vobis (n. 59) et Vita consecrata (n. 50), qui soulignent explicitement l'importance de promouvoir une connaissance mutuelle plus profonde : condition nécessaire pour une coopération efficace, en vue du progrès chez tous d'une attitude et d'une spiritualité de communion.

Les intervenants

Le Cahier Se réjouir du don de Dieu. Petit guide de la vie consacrée a été présenté par plusieurs intervenants, avec comme modérateur l'abbé Joseph Ndi Okalla, directeur des études au Grand Séminaire.

L'abbé Ndi Okalla, auteur de plusieurs ouvrages (parmi lesquels le plus récent Récit et théologie. Enjeux de la narrative en théologie africaine. Une réception de l'herméneutique de Paul Ricoeur), Représentant de l'Association internationale des missiologues catholiques (IACM), expert invité au dernier Synode sur l'Église en Afrique, a introduit les différentes interventions et dirigé le débat sur le Guide, en évoquant quelques événements récents particulièrement significatifs pour la vie consacrée au Cameroun, notamment le voyage historique du Card. Franc Rodé et l'assemblée de la COSMAM qui a tenu à Yaoundé sa première assise en 2009.

Très appréciée a été l'intervention de Sr Henriette Danet, Professeur d'Ecclésiologie pendant 25 ans àLes intervenants l'Institut Catholique de Paris et enseignante à l'UCAC. Sr Danet a brillamment  présenté le Guide, avec un exposé qui a séduit le public et mit en valeur le style du Cahier, simple et en même temps systématique, exprimant avec profondeur les valeurs essentielles de la vie consacrée. Sr Danet a apprécié de manière spéciale l'aspect trinitaire de la vie consacrée, souvent oublié, et qui a été mis en valeur dans le Guide. Elle a choisi ensuite quelques thèmes développés dont elle a montré l'originalité, le style vivant et "frais", qui échappe à toute intention moraliste et garde, par contre, un souci théologal et un accent mystique qui rend sa lecture attrayante. Un instrument précieux, ou bien un "diamant" à plusieurs facettes, comme elle l'a défini, pour les formateurs dans les Instituts.

L'exposé de Silvia Recchi, auteur du Guide, s'est référé à un aspect du débat théologique sur la vie consacrée, notamment celui sur sa nature et sa place dans la structure de l'Église. Un thème expressément choisi pour impliquer tout l'auditoire, constitué de religieux, religieuses, prêtres, candidats à la prêtrise, qui a permis de mettre en lumière les difficultés et l'aboutissement d'un débat ecclésiologique qui a conduit, à partir de Vatican II, après un iter tumultueux, à une vision plus profonde de l'Église. Selon cette vision, la vie consacrée ne représente pas un élément purement "décoratif", qui rend l'Église plus belle, mais elle appartient à sa structure fondamentale et constitutive, non pas du point de vue de son caractère hiérarchique, fondé sur l'organisation et sur les différents ministères, mais du point de vue de la vie intime de l'Église, de son mystère de communion trinitaire et de réponse de sainteté que l'Église est appelée à donner à son Fondateur.

Le dernier intervenant, le Père Damien Diouf, Représentant des Supérieurs Majeurs du Cameroun, a souligné l'importance de l'ouvrage pour les maisons de formation. Il a évoqué  l'apport précieux de la part de la Communauté Redemptor hominis à la réflexion développée lors des assemblées des Supérieurs Majeurs sur la vie consacrée et les défis de son inculturation en Afrique.

Le public est intervenu avec des questions et des commentaires d'appréciation du Guide dont on a mis en lumière la pertinence de certains aspects par rapport aux défis propres des cultures africaines.

Mgr Adalbert Ndzana a voulu exprimer son appréciation pour cette initiative de la part du Grand Séminaire, au service d'une connaissance plus profonde de la vie consacrée dans l'Église, qui contribue à susciter un plus profond respect des vocations, en apportant une aide précieuse aussi aux prêtres et aux Évêques.

La rencontre, qui a été en même temps animée par de très beaux chants des grands séminaristes de Nkol Bisson, s'est clôturée, dans un climat joyeux, par des échanges fraternels et par la dédicace du Cahier aux nombreux participants.

Franco Paladini


02/12/2010