Maria Cristina Forconi

Membre de la Communauté Redemptor hominis, elle a obtenu son doctorat en Droit canonique, summa cum laude, à la Pontificia Università Gregoriana avec une thèse intitulée : Antropologia cristiana come fondamento dell'unità e dell'indissolubilità del patto matrimoniale, thèse dirigée par le P. Urbano Card. Navarrete. Elle a donné des cours de Droit canonique au Grand séminaire de Koumi (Burkina Faso).

Elle est actuellement juge ecclésiastique auprès du Tribunal diocésain de première instance de Roermond (Pays-Bas), et auprès du Tribunal interdiocésain de première instance de Gent, au siège diocésain de Hasselt (Belgique).

Après quelques années d'activité en Italie et aux Pays-Bas, elle vit et travaille au siège central de la Communauté dans le diocèse de Hasselt et collabore avec le Centre d’Études Redemptor hominis.