Vie de la paroisse de Ypacaraí

 


POUR UNE SPIRITUALITÉ D’UNE CHORALE/2

"Nous devons vivre ce que nous chantons"

 

Les jeunes de la chorale Sagrado Corazón de Jesús de Ypacaraí continuent à se rencontrer pour leurs répétitions le jeudi après-midi ; tout de suite après ils animent la célébration eucharistique du soir. Ils se sont engagés à chanter aussi à la célébration eucharistique du dimanche matin, la principale célébration eucharistique de notre paroisse, à laquelle participent les jeunes des trois années de catéchèse de la Confirmation.

Tous ont suivi avec intérêt les indications, les suggestions techniques et les enseignements spirituels qu’Emilio leur a donnés en vue de former une véritable chorale ecclésiale.

Certains d’entre eux ont partagé avec nous les impressions et réflexions que nous rapportons ci-dessous.

 

Luján

Luján

Les rencontres organisées pour la chorale de la paroisse nous ont aidés à améliorer le service que nous assurons dans notre église. En tant que jeunes nous devons nous efforcer toujours davantage pour honorer les engagements que nous avons pris ; en tant que chrétiens nous devons apprendre à être responsables dans le service que nous assumons en vue de la formation d’une véritable chorale. Cela ne signifie pas seulement savoir chanter ou apprendre à lire les notes musicales ; il faut aussi savoir transmettre aux autres la beauté du chant au Seigneur afin que toute l’assemblée arrive à chanter pendant la célébration eucharistique.

Il me semble important aussi le fait qu’Emilio nous ait parlé d’éléments pouvant nous aider dans la vie à discerner les situations que nous rencontrons chaque jour en améliorant ainsi notre comportement. Chanter en Église est un service qu’on ne peut accomplir qu’en vivant ce que nous chantons. En tant que chorale nous devons nous améliorer tant au niveau pratique qu’intellectuel ; en même temps nous sommes appelés à éveiller notre volonté pour grandir chaque jour davantage dans notre vie personnelle et dans notre service liturgique. 

 

Aurora

Aurora

À partir des enseignements que nous avons reçus, j’ai compris qu’en prenant la décision de faire partie de la chorale j’ai assumé une grande responsabilité envers l’Église et surtout envers Dieu. J’ai aussi appris que pendant la célébration eucharistique nous ne pouvons pas jouer une musique quelconque ou entonner n’importe quel chant et, surtout, que nous devons vivre le texte de chaque chant dans la vie de chaque jour.

Il est important de connaître la fonction des chants dans chaque partie de la Messe. La chorale, en outre, tout en aidant l’assemblée, ne doit pas chanter toute seule : tous les fidèles doivent chanter. Pour cela nous devons exécuter des chants simples que tous peuvent apprendre, car le chant aussi est un dialogue avec Dieu.

La chorale est très importante dans la liturgie et pour cela je me sens très fière d’appartenir à ce groupe qui m’a permis d’apprendre beaucoup de choses, de connaître tant de personnes et de rencontrer de nombreux amis. 

 

Marcos

Marcos

J’ai beaucoup apprécié les idées qu’Emilio nous a transmises, ainsi que les points qu’il nous a indiqués, à partir desquels nous devons nous améliorer en tant que chorale.

Ce qui m’a surtout frappé est le fait de nous avoir dit que nous devons vivre ce que nous chantons, parce que chanter une louange au Seigneur et ne pas mettre en pratique ce que le chant exprime veut dire que ce que nous sommes en train de faire n’a aucun sens. 

Un autre point qui m’a semblé fondamental était l’attention que nous devrions avoir dans le choix des chants adaptés à la liturgie et aussi l’importance d’avoir un maître de chœur. Maintenant nous chantons et nous jouons grâce aux connaissances que nous avions déjà acquises — certains d’entre nous ont aussi appris à jouer de la guitare — et grâce à l’enseignement reçu du professeur qui nous a suivis les premiers mois de vie de notre chorale. L’idée d’avoir un maître qui nous suit régulièrement nous aiderait à progresser, en harmonisant nos voix et nos tonalités, et à mieux chanter à plusieurs voix. Même la suggestion qu’Emilio nous a faite d’intégrer dans la chorale d’autres instruments me semble une idée très intéressante.

 

Bianca

Bianca

Les enseignements d’Emilio ont éclairé et fortifié mon idée de “chant exécuté par une chorale pendant la Messe”. 

Chanter pour Dieu n’est pas comme chanter pour les hommes, même si assurément la musique dans la célébration de la Messe aide les personnes à entrer en contact avec Dieu. “Celui qui chante prie deux fois”, disait saint Augustin. J’ai compris que la musique que nous offrons à Dieu est comme une prière, nous devons la transmettre avec un sentiment pur et véridique ; nous devons en outre tâcher de mettre en pratique le sens de chaque chant dans notre vie. Le chant en effet ne peut pas être réduit à des paroles accompagnées d’une mélodie, car les paroles doivent se convertir en faits concrets.

 

Belén

Belén

Dans les rencontres que nous avons eues, j’ai pu comprendre le vrai sens et la fonction de la chorale dans la Messe.

Avant tout, nous qui formons la chorale paroissiale devons donner un bon exemple par notre comportement, à travers une vie digne et simple. Chanter à la Messe n’est pas une activité qu’on fait comme passe-temps ou pour s’amuser ; c’est quelque chose de beaucoup plus important et profond. En chantant, nous louons Dieu et nous devons transmettre cette louange avec son contenu authentique ; il s’agit en effet de la faire arriver au cœur des fidèles pour les aider à se sentir renouvelés grâce à la musique et au chant.

Pour cela les chants que nous choisissons doivent être connus par le peuple, de telle manière que tous puissent chanter avec nous et prendre part activement à la célébration eucharistique. J’ai maintenant des idées plus claires sur les différents moments de la Messe où la chorale doit intervenir et j’ai compris comment tout est harmonieusement ordonné. 

Je suis très reconnaissante à Emilio pour son enseignement et pour l’opportunité qu’il nous a offerte de faire partie de ce groupe de choristes. Nous espérons grandir toujours davantage tant dans l’aspect vocal qu’instrumental.

 

Fabián

Fabián

Faire partie de la chorale est une responsabilité très sérieuse, car c’est un engagement que nous avons pris avec Dieu et, comme Emilio nous l’a dit, cela exige beaucoup de dévouement.

La fonction de la chorale est de rendre belle la célébration eucharistique et d’aider le peuple pèlerin à marcher et à arriver à la plénitude de la présence du Seigneur. Pour atteindre cet objectif, nous membres de la chorale, devons être responsables et organisés car l’engagement que nous avons pris est très sérieux.

Nous devons en même temps bien connaître les chants qui conviennent à chaque moment de la célébration eucharistique pour favoriser la rencontre de Dieu avec les hommes. Il est nécessaire de choisir un répertoire comprenant des chants connus par la communauté ecclésiale pour que tous puissent chanter.

Un aspect important que j’ai retenu, c’est que la chorale ne doit pas attirer l’attention sur elle-même. Dans la Messe, en effet, c’est le Christ qui doit être au centre de l’attention de tous. Tout dans la célébration eucharistique doit contribuer à l’unité, la chorale avec la communauté des fidèles, pour que tous puissent se réjouir de l’eucharistie et arriver pleinement au Christ.  

 

Teresa

Teresa

Les rencontres d’Emilio m’ont permis d’approfondir le sens de mon engagement dans la chorale, ce qui me met en mesure de mieux l’honorer. J’ai compris aussi la contribution de la musique et du chant dans la célébration de la Messe, surtout en ce qui concerne l’accompagnement des fidèles.

Je considère très important ce que nous avons écouté sur la nécessité pour chacun de nous de connaître et de comprendre le sens des chants que nous exécutons et sur l’exigence de bien connaître quel chant choisir à chaque moment de la Messe, compte tenu du temps liturgique que l’on célèbre.

Je remercie Emilio pour ses paroles pleines de sagesse et pour l’aide qu’il nous a toujours offerte ; ses rencontres m’ont enseigné à m’efforcer toujours davantage au niveau individuel, au niveau de l’engagement que j’ai pris de jouer de la guitare, en contribuant ainsi au développement et au perfectionnement de notre chorale. 

 

(Rédigé par Emanuela Furlanetto)

(Traduit de l’italien par Franco Paladini)

 

 

01/08/2015